Gestion de Conté : Don Kass critique, Fodé Bangoura réplique

Ils sont deux frères du même sang ayant eu un destin commun : appartenir au PUP, à l’administration au plus haut sommet. Ils étaient écoutés. Deux frères qui ont été approchés, chéris, chouchoutés, cajolés et protégés par Lansana Conté. Mais deux frères que tout divise aujourd’hui. Don Kass fut opposant coriace qui insultait Alpha Condé. Pendant ce temps, Fodé Bangoura cherchait à reconstruire le défunt parti présidentiel.

Aujourd’hui Don Kass est Premier ministre, le second est membre de ce qu’il appelle ‘’opposition plurielle’’, différente selon lui de l’opposition républicaine que dirige Dalein Diallo, l’autre Conteiste. Kassory sur qui pèsent des malversations déjà dénoncées par Sydia Touré, tance la gestion de Conté. Fodé Bangoura réplique.

Extrait : « Quand il (Kassory) dit ce qui a été fait en 8 ans, n’a jamais été fait par ses prédécesseurs… je dirais qu’il a raison. Pourquoi ? Les Guinéens n’ont jamais été opposés les uns aux autres comme maintenant. Les prédécesseurs n’ont pas fait cela à la paix. Nous avons une crise au niveau du port qui est un patrimoine.  Le document (la concession du port conventionnel, ndlr) n’est pas passé à l’Assemblée nationale, le conseil d’administration du port n’a pas examiné, le ministre de l’Economie et des Finances, personne n’en sait  quelque chose. Les prédécesseurs n’ont jamais fait cela. »
Pour étayer sa thèse, Fodé Bangoura ajoute en égratignant les deals de Don Kass dans une société minière, en l’occurrence la SMB : « A Boké, personne ne sait le nombre de tonnages qui sort. C’est de façon opaque. Les prédécesseurs n’ont pas fait cela. Moi, j’avais entendu le général Lansana Conté dire si cela ne sert pas à la Guinée, puisque ça ne dérange pas, c’est sous le sol, d’autres viendront exploiter (mines, ndlr). Il le disait pour les monts Nimba. Ils n’ont fait que diviser les Guinéens. S’ils sont divisés aujourd’hui, il a raison, les autres n’ont pas fait cela. Aujourd’hui, on gère de façon opaque la Guinée, les autres n’ont pas fait cela. (…) Aujourd’hui, il y a des camarades de promotion qui ont peur, à cause de la politique, de s’exprimer. Ce sont eux qui ont fait tout cela. Les prédécesseurs ont préservé l’unité nationale. Ils ont sauvegardé ce qu’ils ont pu sauvegarder. »

Cette pitoyable Guinée…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.