Gestion de la transition : Koutoubou Sano livre sa part de vérité

Ancien Secrétaire général des Affaires religieuses pendant les deux phases de la transition, ancien ministre de coopération, Koutoubou Sano livre sa part de vérité sur la transition guinéenne de 2009 à 2010.

Dans un livre intitulé, ‘’le CNDD, la transition et moi’’, dont la dédicace a mobilisé samedi 30 septembre, plusieurs personnalités guinéennes au Centre Culturel Franco-guinéen à Conakry, dont l’ancien Premier ministre Kabinet Komara, Koutoubou Sano a témoigné sur les graves crises et événements douloureux que la Guinée a traversés pendant cette période,  en sa qualité de ministre de la République.

Actuel ministre et conseiller diplomatique du président Alpha Condé, et témoin d’événements politiques majeures en Guinée, l’auteur nous livre ses mémoires. De l’avènement du Conseil National pour la Démocratie et le Développement suite à la prise de pouvoir par la junte militaire, jusqu’à la formation d’un gouvernement d’Union nationale de Transition, il relate son expérience et sa contribution à l’achèvement de cette transition politique.

Dans cet ouvrage de 190 pages comportant 7 chapitres, l’auteur décrit les faits marquants de cette transition démocratique à laquelle il avait pris une part active.

« C’est ma contribution en tant qu’acteur pour la jeunesse et pour la nouvelle génération. Il faudrait que les jeunes qui n’ont pas vécu ce moment puissent comprendre ce qui s’est passé en ce temps. Donc, il fallait répondre à cet appel. Ma deuxième raison d’écrire ce livre est de répondre à l’appel de tous ceux et celles qui ont estimé que je devrais livrer ma part de vérité dans les événements parfois douloureux qui ont marqué la Guinée pendant cette transition. C’est pour quoi j’ai sacré la première partie de mon livre sur la transition dirigé par Moussa Dadis Camara et la seconde par Sékouba Konaté et J’estime que vous allez apprécier après » explique l’auteur.

Toutefois, précise l’auteur, ce livre n’est pas destiné, en aucun cas, à servir d’instrument ‘inculpation, de condamnation ou de jugement de quelque nature que ce soit.

« Je ne souhaite pas donc porter préjudice à personne. Ça ne serait pas, en tout cas, ni ma prétention, ni mon but. », rappelle l’ancien Secrétaire général des Affaires Religieuses.

Pour finir, Koutoubou Sano, qui a déjà à son actif quelques 25 ouvrages en Arabe et en Anglais, promet qu’un deuxième livre est déjà en route sans pour autant donner assez de détails.

Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.