Gestion des déchets : vers la régulation de la salubrité publique !

Le sujet fait débat depuis de longs mois. Il commence à prendre forme. La gestion des déchets à Conakry et à l’intérieur du pays revient de fait autour de la table au niveau du gouvernement. En effet, au cours du dernier conseil des ministres le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a fait un compte rendu du Comité Interministériel relatif à la problématique de gestion des déchets solides.

Boureima Condé « a donné les objectifs généraux de la stratégie portant sur un programme transitoire de sensibilisation, de collecte et d’évacuation des déchets solides sans interruption pour toute la ville jusqu’à la mise à la décharge qui doit être entretenue et aménagée. Il a précisé que ce programme se déroulera pendant une période limitée par rapport à l’urgence », rapporte-on. Selon le ministre, la stratégie de pérennisation de gestion des déchets solides sera appuyée par un programme qui créera 10 500 emplois directs et 1 500 GIE.

A ce titre, un schéma de mise en œuvre est en étude. Il comporte la régulation confiée à l’Agence Nationale d’Assainissement de la Salubrité Publique (ANASP) créée au sein du Ministère de l’Administration; le balayage des voies et places publiques attribué aux communes qui s’autofinancent ; la pré-collecte confiée aux PME et GIE sur financement des pollueurs ; le transfert, la mise à la décharge et la transformation des déchets confiés aux entreprises professionnelles.

On verra bien

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.