Gestion de l’Etat : flopée de conseillers et ministères pour ronger le budget!

Ils ne servent vraiment à rien si ce n’est pour grever le budget. L’autre gouvernement d’Alpha Condé qui peuple le Palais Sékhoutouréya et annexes ronge les rares ressources de l’Etat. Ces conseillers qui ne conseillent point et ces ministres qui n’administrent rien se promènent à longueur des journées avec l’argent de l’Etat, accompagnant souvent le président dans des cérémonies d’inauguration d’édifices ou autres.

Ministre conseiller de ceci, conseiller personnel de cela, … font légion dans le cercle présidentiel. Ces cadres qui auraient été commis à d’autres tâches auraient mieux servi s’ils n’avaient pas été confinés dans les bureaux feutrés en train de se tourner les pouces. Ils ne sont pas écoutés par celui qui les a nommés. Rachid N’Diaye, journaliste, le supposé être M. Communication, s’il est toujours là-bas pourra-t-il dire le contraire ? Et Mady Kaba Camara, ancien ministre de Conté (grand connaisseur de l’industrie), conseiller économique du Président, Ousmane Kaba, l’autre ancien ministre et aujourd’hui conseiller qui prend ses distances de Sékhoutouréya, à cause de la députation ; Ahmed Tidiane Souaré, ancien Premier ministre, etc. ?

La liste est longue mais que fait tout ce beau monde si ce n’est encombrer les locaux car, chacun parie sur l’apport inexistant de ces anciens cadres du défunt général de Wawa au locataire du palais présidentiel. Comme si cela ne suffisait pas pour ronger le budget de l’Etat, d’autres ministères inutiles rallongent la liste des membres du gouvernement. C’est ainsi que l’on se pose la question sur l’opportunité d’avoir un ministère comme l’Alphabétisation, alors que le Pré-universitaire pouvait englober ce département qui a pourtant un budget. Que faire des Guinéens de l’étranger, alors que les Affaires étrangères fonctionnent ? Et le ministère d’Etat des Affaires sociales ? Des Transports ? Que de petits départements pour engloutir des milliards sans réellement laisser de bonnes traces pour la population.

Leur raison d’être se justifie en effet par le fait que tous les cadres ou considérés comme tels ont mouillé le maillot pour le RPG afin que l’opposant historique parvienne à la magistrature suprême. Il est donc question pour Alpha Condé de récompenser les uns et les autres. Seulement, voilà ! Le président guinéen avait dit lors d’une rencontre qu’il a eue au siège du parti que le pouvoir n’est pas un gâteau qu’il faut partager, brisant de fait le rêve longtemps nourri en silence par nombreux alliés. Malgré tout, certains sont passés à travers les mailles en occupant des postes de ministres, de secrétaire d’Etat ou autres. Et toutes ces responsabilités pèsent sur le budget de l’Etat et, par ricochet, sur le niveau de vie de la population. A quoi donc bon de s’encombrer de conseillers et de départements faire-valoir ?

Alpha lui en sait quelque chose : récompenser.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.