Google rachète des montres connectées Fitbit : quid des données personnelles ?

Alphabet, la maison-mère de Google a officialisé ce vendredi ce qui se murmurait depuis plusieurs jours: le rachat de Fitbit, une société américaine spécialisée dans les objets connectés utilisés pour la santé et le bien-être.

La transaction est estimée à un peu plus de 2 milliards de dollars.

A ceux qui s’inquiètent de l’utilisation par Google des données personnelles contenues dans les montres connectées, voici ce que répond Fitbit :

« La société ne vend jamais d’informations personnelles, et les données de santé Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces de Google. »

Autre message qui se veut rassurant, de la part de Google :

« Nous donnerons aux utilisateurs Fitbit la possibilité de réviser, déplacer ou supprimer leurs données. »

Du bon usage des données personnelles…

Cette question de la préservation des données personnelles est hautement sensible. Il y a ces utilisateurs qui aiment à partager sur les réseaux sociaux, le nombre de calories brûlées lors d’un footing.

C’est plus gênant quand la montre connectée rend public les efforts déployés lors d’un rapport sexuel. C’est ce qui s’était passé en 2011, et Fitbit s’était alors fait taper sur les doigts.

Ceci explique l’inquiétude exprimée par du député britannique, qui dans un tweet, a alerté l’autorité de régulation pour empêcher le rachat de Fitbit par Google, estimant qu’il y avait un vrai danger sur l’utilisation des données.

Fitbit, Google et Apple

Fitbit est un des leaders mondiaux des objets connectés spécialisés dans le fitness, avec des montres qui calculent le nombre de pas dans une journée, la fréquence cardiaque ou encore la durée du sommeil.

En rachetant cette société, Google espère concurrencer Apple, qui possède une solide avance sur le marché des montres connectées.

Source: Euronews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.