Gouvernance : Un ancien ministre dénonce la gestion d’Alpha Condé

« En Guinée nous avons un sérieux problème. Ce qu’Alpha Condé et son clan ont pris la Guinée comme une propriété privée. Je vous donne l’exemple de Mamadou Sylla, qui avait un bail des bâtiments avec l’Etat du côté de Kaloum Almamyah, mais dès qu’il a rejoint l’opposition le gouvernement lui a retiré les bâtiments. Comme si pendant 6 ans ils ne savaient pas que ces bâtiments appartiennent à l’Etat. Ensuite, pour régler les comptes d’Ousmane Kaba qui a aussi rejoint l’opposition, l’Etat décide de ne plus orienter des bacheliers dans les universités privées. En disant que c’est pour une question de réforme, mais c’est grave, car une reforme commence d’abord à la base. De l’autre côté, je vous rappelle que ma fille qui a été à Labé en 2010 pour superviser le vote au nom du RPG était contractuelle à la pharmacie centrale, mais depuis que je rejoins l’opposition, son contrat n’a jamais été renouvelé ».

Ces propos sont de Makanera Kaké, ancien ministre de la Communication qui a rejoint l’opposition depuis son limogeage du gouvernement, au cours d’une sortie médiatique. Désormais, la cible, c’est Alpha Condé et son gouvernement.

Pour l’ancien ministre, devenu opposant farouche du régime, ‘’il faut organiser une résistance contre la gestion d’Alpha Condé

 « Il faut qu’on organise tous une résistance contre le détournement de nos biens publics, parce que l’argent-là n’appartient pas à Alpha Condé et son clan. Aujourd’hui même les entreprises privées ne peuvent pas fonctionner si elles ne sont pas d’accord avec le clan d’Alpha Condé. Regardez les marchés publics qu’on donne aux Sénégalais ou aux Burkinabés, parce qu’ils sont dans le clan. Pendant qu’il y a des Guinéens qui peuvent faire la même chose aussi », déplore l’ancien allié du RPG-Arc-en-ciel.

Ibrahima Kourouma, Kababachir.com

  1. bateka dit

    La malhonnêteté du soit disant intellectuel guinéen est sans limite.
    Quand on pense ce que type défendait ce régime.
    On a l’impression que ce sont les maudits qui se lancent dans la politique en Guinée.

    Regarder bien ceux qui font la politique dans ce pays ( pouvoir et opposition, ministres, directeurs, députés,…..) qui n’a pas pillé les caisses de ce pauvre pays?
    Maudits soient ceux qui volent et ceux qui volés ce pauvre pays. Ceux qui conduit dans cet état végétatif.
    AMEN

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.