Gouvernance locale : Soribal Sorel menace les Chefs des quartiers non démagogues

Au cours d’une rencontre avec les présidents des délégations spéciales des cinq communes et les 120 Chefs des quartiers de la ville de Conakry, le Gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara a mis en garde contre les Chefs des quartiers qui ne s’investissent pas pour le parti au pouvoir.

Pour Soriba Sorel Camara, « On ne peux pas être dans un régime et faire la politique pour d’autres. » C’est pourquoi, avertit le premier magistrat de la ville de Conakry, « Ceux qui savent qu’ils ne peuvent pas faire ce pourquoi ils sont nommés sont libres de rendre le tablier », a-t-il lancé.

Parlant des prochaines élections présidentielles, le Gouverneur de Conakry est catégorique et ne veut pas un échec du parti au pouvoir : « Nous avons des soupçons sur plusieurs d’entre vous, on a vu ici le parti au pouvoir perdre les législatives. Cette fois-ci, faites en sorte que cela ne se reproduise pas. », avertit le président du Conseil de ville de Conakry. Et Sorel d’ajouter : « Je ne vous demande pas de voler, je vous demande juste de travailler selon les règles de l’art. ».

Cet entretien entre le Gouverneur de Conakry et les Chefs des quartiers confirme les manœuvres du pouvoir, en prélude de la présidentielle du 11 octobre prochain.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

  1. Abdel G. Diaby dit

    Le Moyen facile de se debarasser avec les gent comme Soriba ou Bantama et louseny qui sont les terms anti developpement surtout le secteur communitarian pour les mettrent hord jeu du match de menace contre leur propre , car ils demagogue par la politization politic qui verra son Chemin

Votre adresse email ne sera pas publiée.