Grève des enseignants : Échec des négociations, malgré l’implication des religieux

Malgré l’implication des religieux, en l’occurrence, le grand Imam de Conakry, Elhadj Mamadou Saliou Camara et l’archevêque de Conakry, monseigneur Vincent Koulibaly, qui ont rencontré mercredi les  syndicalistes à l’origine de la grève, les lignes n’ont pas encore bougé.

Aboubacar Soumah et ses collègues syndicalistes ‘’grévistes’’, ne comptent pas fléchir. Les points de revendications restent maintenus, même si une proposition de sortie de crise des syndicalistes a été soumise aux émissaires du gouvernement, la grève n’est pas suspendue malgré la division du syndicat.

Selon eux, il faudrait tenir une réunion avec la base vendredi 1er décembre pour décider si oui ou non la grève sera suspendue.

Si une accalmie règne depuis lundi, la reprise des cours n’est toujours effective. En dehors des certaines écoles privées, les  enseignants continuent toujours à bouder les salles de classes dans les établissements d’enseignement publics.

Ce qui renforce davantage le camp d’Aboubacar Soumah, Chef de file des grévistes, considérés par certains syndicalistes comme des ‘’dissidents’’.

Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.