Grève du SLECG : Une manifestation d’élèves dispersée à Kaloum et Bonfi

Des élèves ont une nouvelle fois manifesté ce lundi à Kaloum et à Bonfi, ce lundi 03 décembre. Munis de placards sur lesquelles on pouvait lire : ‘’Nous réclamons nos professeurs en classes’’ ou encore ‘’Alpha zéro’’, ces élèves scandaient des propos hostiles au pouvoir. Ils demandent au Président Alpha Condé et son Premier ministre de trouver dans les meilleurs délais une solution à la crise qui mine le secteur de l’éducation depuis déjà deux mois.

Au collège Boulbinet comme dans d’autres établissements publics de Kaloum, les cours ont été perturbés et les élèves sont sortis dans la rue pour exiger de l’Etat le retour de leurs enseignants en classe. Ils ont été finalement dispersés à l’aide du gaz lacrymogène après avoir manifesté dans plusieurs quartiers du centre ville de Kaloum.

Mais en dehors de Kaloum, il y avaient également un groupe d’élèves venus de Matam et Bonfi, qui ont manifesté dans la rue. Pendant des heures durant, ces élèves, en majorité des collégiens,  ont bloqué  l’autoroute Fidèle castro. Une situation qui a créé des embouteillages terribles sur cette voie routière.

Des agents de police postés dans différents endroits, ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser ces manifestants.

La crise qui mine le secteur de l’éducation perdure, pendant que le gouvernement ne veut pas  bouger d’un pas face à la revendication salariale de SLECG qui reste droit dans ses bottes.

A cette allure, on craint une année blanche qui plane sur la Guinée, même si les cours se déroulent normalement dans les établissements d’enseignement privé.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.