Grève : Les syndicats demandent 300% d’augmentation des salaires, le gouvernement propose 30%, les négociations se poursuivent….

A quelques heures du début de la grève générale et illimitée annoncée pour le lundi 05 janvier 2015, le bras de fer entre syndicats et gouvernement se poursuit, de même que les négociations entre les différentes parties prenantes, apprend-on de bonnes sources.

Devant la plateforme revendicative des syndicats, le gouvernement se dit prêt à satisfaire certains points, dont l’augmentation des salaires à 30%, mais à compter du mois de juillet 2015 alors que les syndicats avaient demandé 300% d’augmentation. Une proposition que les syndicats n’approuvent pas pour l’instant et qui acceptent tout de même à descendre jusqu’à 150% d’augmentation au lieu de 300% initialement annoncés.

Le gouvernement tient pour argument, la conjoncture économique due à la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui sévit dans le pays depuis un an. D’où la raison de proposer les 30% d’augmentation et ce, après avoir chassé Ebola dans le territoire guinéen, c’est-à-dire, sur une période de 6 mois projetés.

Un argument qui pour l’instant n’arrive pas à convaincre les syndicalistes qui font allusion au poids qui subi aujourd’hui le panier de la ménagère, surtout pendant cette période d’Ebola.

S’agissant de la réduction du prix des produits pétroliers, le gouvernement s’est engagé à revoir le prix à la baisse, mais en tenant compte la tendance de la fluctuation au marché international et ce, après le premier trimestre de l’année 2015. Le gouvernement s’est également engagé de respecter les droits des travailleurs  de Semafo et de Friguia conformément à la législation du travail.

Il reste à voir si ces propositions suffisent pour éviter une grève générale et illimitée qui risque de secouer le pays avant, pendant et même après le meeting de l’opposition annoncé pour le 7 janvier prochain sur l’esplanade du stade du 28 septembre à Conakry.

Au moment où nous étions sous presse, les négociations se poursuivent entre gouvernement,  syndicats et patronat, en vue de désamorcer la crise. A défaut, la grève sera inévitable.

Nous y reviendrons

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

  1. […] Grève : Les syndicats demandent 300% d’augmentation des salaires, le gouvernement propose 30%, le… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.