Guinée: Des coupeurs de route volent un échantillon du virus Ebola

Des bandits des grands chemins, se sont emparés mercredi dans le Sud de la Guinée, d’une glacière qui contenait plusieurs échantillons de sang contaminés par le virus Ebola, après avoir arrêté un bus qui reliait Kankan à Kissidougou dans l’est du pays, et dépouillé les passagers, dont un médecin qui transportait une glacière contenant un échantillon de virus Ebola, rapporte RFI, lundi 24 novembre.

Selon la même source, le médecin devait apporter son paquet à un laboratoire spécialisé. « C’est un écouvillonnage de la bouche d’un patient qui était décédé à Kankan. Un produit biologique considéré dangereux par l’OMS. Le vrai risque, c’est quoi ? Que d’autres personnes touchent la glacière et qu’elles soient en contact avec ce liquide », explique à la radio le chef de la coordination de la cellule de riposte contre Ebola en Guinée, Sakoba Keïta.

Il souligne pourtant que des véhicules avaient été mis à la disposition des transporteurs d’échantillons sécurisés, mais que cela n’a pas été le cas cette fois-ci car la voiture n’est arrivée que le lendemain…

Le véhicule qui transportait les échantillons a, selon des sources locales, été intercepté alors qu’il cheminait entre la préfecture de Kankan, dans le centre de la Guinée, et un laboratoire de Guéckédou, dans le sud du pays.

A ce jour, le pays ne sait toujours pas ce qui a conduit les malfaiteurs à perpétrer ce vol.

Ce vol intervient alors que le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU a annoncé, ce vendredi à Genève, que 400 motos ont été envoyées dans les zones ravagées par le virus Ebola par l’Agence fédérale (allemande) pour le secours technique et donc pour faciliter l’acheminement des tests vers des laboratoires.

Avec RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.