Guinée : La grève des travailleurs très suivie à Conakry

Après l’échec des négociations avec le gouvernement, les syndicalistes ont finalement maintenu le mot de d’ordre de grève qui est très suivie à Conakry.

Ce lundi, l’administration et le commerce sont restés fermés à Conakry. De même que le transport qui est paralysé. La circulation est très fluide sur les différentes voies publiques.

Sur l’autoroute fidèle Castro, des incidents avaient été signalés dans la matinée à Matoto et Dabondy, où des jeunes qui avaient barricadé la route ont été dispersés par les forces de l’ordre qui tentaient de rétablir la circulation.

Sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa, il n’ya pas de circulation. Des jeunes s’affrontent ouvertement avec les forces de l’ordre dans plusieurs quartiers, notamment à Wanindara, Cosa, Koloma,….

La Commune de Kaloum, centre d’affaire et administratif, ressemble à une ville morte ce lundi. La quasi-totalité des bureaux sont fermés. Les activités tournent au ralenti. Les travailleurs n’ont pu rallier le centre ville de Kaloum, faute des moyens de transport. Même si les banques ont ouvert sur instruction du Gouverneur de la BCRG qui a déployé des gendarmes, les travailleurs ne sont pas sur place. Aucune opération ne peut être effectuée faute de personnel.

De même, les marchés de Conakry, notamment le grand marché Madina, ne présente pas son visage habituel, les centres commerciaux sont fermés. En dehors des quelques ambulants, les commerçants ont à leur tour préféré rester à domicile.

Du moins qu’on puisse, à la mi-journée, la grève des syndicalistes est largement suivie à Conakry qui reste paralysée ce lundi.

Toutefois, on apprend que les négociations devront reprendre ce lundi sous l’égide du Haut Représentant du Chef de l’Etat, Sidya Touré, qui en principe devrait recevoir de nouveau les syndicalistes toute à l’heure à l’hôtel du Golf à Coléah.

Affaire à suivre….

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.