Guinée : La marche de l’opposition étouffée par les forces de l’ordre

Alors que le cortège de Cellou Dalein Diallo et ses alliés avait quitté Dixinn pour rallier le rond point de Bambéto, point de départ des marcheurs qui devrait continuer à Cosa, puis Wanindara, la marche de l’opposition a été étouffée par les forces de l’ordre au niveau de Hamdallaye.

Les agents de police et de la gendarmerie ont fait usage de gaz lacrymogène et des tirs de sommation pour disperser les manifestants. A Koloma, il y a eu des échauffourées dans la matinée, entre jeunes manifestants, qui avaient voulu barricader la route et les forces de  maintien d’ordre, fortement déployés, qui les ont été finalement dispersés.

Sur le long de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Sonfonia- Cimenterie-Kagbélen, on note une forte présence des forces de sécurité déployées sur les lieux et appuyés par l’armée.

Au moins une trentaine de Points d’Appui (PA)  sont installés sur l’axe, réputé être le centre de contestation du pouvoir en place.

Des acteurs politiques et ceux de la Société civile dénoncent une militarisation de la zone et craint des risques bavures policières.

Du moins qu’on puisse dire, la marche de l’opposition a été empêchée ce jeudi 22 novembre, au lendemain d’une journée ville morte, qui a été ignorée par les citoyens.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.