Guinée : le virus Ebola pourrait être éradiqué vers fin septembre‏

La Guinée pourrait prochainement éradiquer le virus Ebola de son territoire. À en croire le coordinateur national de riposte à Ebola, Dr Sakoba Keïta qui s’exprimait lundi à Conakry, si  la maladie ne fait pas un spectaculaire revirement de situation dans les prochains jours, le pays serait guéri à la fin du mois de septembre.

“L’évolution de cette épidémie nous montre que nous tirons vers la fin”, a-t-il annoncé. Pour affirmer ces propos, il s’est basé sur les dernières statistiques disponibles. En effet, durant les trois dernières semaines, la Coordination nationale [n’a enregistré que] trois cas confirmés d’Ebola dans toute la Guinée.

Actuellement, 13 malades dont 7 cas confirmés et 6 cas suspects sont traités dans les Centres de traitement Ebola (CTE). Les cas confirmés sont pris en charge par le CTE de Nongo, à Conakry.

Le Docteur Keïta et son équipe ne crient pour autant pas victoire. Connaissant la maladie et son mécanisme de transmission, ils restent vigilants jusqu’à l’atteinte de l’objectif de “zéro Ebola”.

Pour que la fin de l’épidémie soit déclarée dans un pays, celui-ci doit passer 42 jours sans notifier de nouveaux cas. Le Liberia avait réussi ce pari en mai dernier, mais cela n’a pas empêché le retour de la maladie dans le pays 7 semaines seulement après l’annonce faite par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En juillet dernier, la revue britannique Lancet a publié les résultats de l’essai clinique d’un vaccin effectué en Guinée auprès de 4 000 personnes. Selon ces résultats, le vaccin VSV-ZEBOV est  efficace contre le virus rouge à près de 100%.

Selon le bilan établi par l’OMS, le virus Ebola a tué plus de 11 500 personnes principalement en Guinée, où il est apparu en décembre 2013, au Libéria et en Sierra Léone.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.