Guinée : L’ex-migrant Mamadou s’offre une seconde chance 

Confronté à l’enfer de la migration irrégulière, Mamadou rebrousse chemin vers la Guinée, son pays d’origine pour se lancer dans un projet d’aviculture.

Tunis (dpa) – « Trop de gens périssent dans le désert. Il n’y a rien à manger ni à boire. C’est le désastre », témoigne Mamadou, 23 ans, faisant allusion au long périple périlleux qu’il avait parcouru pour tenter de gagner la France. Se laissant emporter par son rêve de poursuivre ses études en Europe, Mamadou quitte sa Guinée natale pour se lancer dans cette aventure incertaine. « Ce voyage qui était pour moi un espoir s’est transformé en désespoir », regrette, avec amertume, le jeune guinéen.

À son arrivé à Arlit, une ville au nord du Niger, il décide aussitôt de mettre fin à cette mésaventure pour retourner en Guinée. Il sollicite dès lors les services de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). À son retour au pays, Mamadou s’engage dans un projet d’aviculture. Il s’agit de l’un des projets de réintégration collectifs financés dans le cadre de « l’Initiative conjointe » de l’Union européenne (UE) et de l’OIM pour la protection et la réintégration des migrants.

Grâce à ce projet, l’ancien migrant reprend enfin espoir. « Je me suis pleinement investi dans ce projet et je veux en faire un succès », confie Mamadou, cité par l’OIM. Lancée en 2017, afin d’offrir une alternative à la migration irrégulière, l’Initiative conjointe UE-OIM prévoit une assistance à la réintégration pour les migrants de retour chez eux. Elle couvre 26 pays africains du Sahel et du Lac Tchad, de la Corne de l’Afrique et d’Afrique du Nord.

Source: https://www.dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.