Guinée : L’UNICEF appelle à mettre fin aux MGF

 En Guinée, 96% des filles sont excisées. La majorité le sont entre 5 et 9 ans, tandis que près de 20% subissent cette pratique avant 4 ans. Entre autres conséquences, les filles et femmes ayant subi ces pratiques sont exposées à des risques irréversibles pour leur santé.

Les Mutilations Génitales Féminines/Excision (MGF/E) sont contraires aux droits à l’égalité des chances, à la santé, au droit de ne pas être exposé à la violence, aux blessures, aux sévices, à la torture et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants, au droit à la protection contre les pratiques traditionnelles préjudiciables à la santé.

En cette journée internationale contre les MGF, l’UNICEF appelle à mettre fin à ces pratiques et à protéger les enfants, partout dans le monde.

www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.