La Guinée reçoit la Tunisie pour un match sans enjeux

Le Syli national reçoit ce samedi 7 octobre au stade du 28 septembre de Conakry les Aigles du Carthage au compte de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 qui sera organisée par la Russie. Un match (presque) sans enjeux puisque la sélection guinéenne a déjà signé son élimination. En quatre matchs disputés depuis le début de la campagne, la Guinée n’a obtenu que trois petits, privant de facto ses supporters tout espoir de voir leur équipe nationale participer pour la première fois de son histoire à la phase finale d’une coupe du monde.

Les Guinéens devront donc patienter car peu importe le résulte du match contre la Tunisie, les poulains de Kanfory Lappé Bangoura suivront les matchs du prochain mondial devant leurs télévisions. La piètre prestation des Guinéens contre la Libye début septembre à Monastir (rencontre délocalisée sur le sol tunisien en raison de l’instabilité politico-sécuritaire qui prévaut au pays de Mouammar Kadhafi, NDLR) a définitivement scellé le sort du onze national. Ce qui fait que le match de ce samedi est sans grande importance aux yeux de nombreux supporters.
Et pour ne rien arranger, le sélectionneur est privé de plusieurs joueurs dont la présence en équipe nationale semble indispensable. Il s’agit du capitaine Ibrahima Traoré, de Fodé Camara et Florentin Pogba absents de la liste dévoilée par Lappé Bangoura. François Kamano pour sa part a déclaré forfait pour cause de blessure, Issiaga Sylla lui est incertain après sa sortie prématurée de l’entraînement jeudi après-midi. Des absences qui risquent de faire basculer la rencontre en défaveur du Syli national.
Mais l’entraîneur Kanfory Lappé Bangoura, qui fait l’objet de virulentes critiques de la part du public, se veut rassurant. Pour lui, aucun match n’est sans enjeux. Malgré l’élimination, en cas de victoire, la Guinée pourrait améliorer sa position au classement de la FIFA. « Il n’y a pas de match qui n’a pas de valeur, peut-être que la qualification est déjà perdue mais il faut gagner » quand-même, assure-t-il. C’est donc pour l’honneur que la Guinée va disputer ce match. Espérons que le Syli national évitera la honte à son public très habitué à ses fausses prestations.
Thierno Diallo, Kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.