Guinée : Un nouveau front anti-3ème mandat voit le jour


Pendant que le débat fait rage en Guinée, un nouveau front anti-3ème mandat pour Alpha Condé, voit le jour.

Réunis au sein d’une plateforme dénommée « Collectif des organisations de défense des Droits de l’homme contre un nouveau mandat (CODHONM) », ces défenseurs des droits de l’homme, à l’image d’autres structures, compte s’opposer énergiquement à projet de reforme constitutionnelle, synonyme de maintien au pouvoir du Président Alpha Condé.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 25 avril 2019, treize (13) organisation de défense des dénoncent les manœuvres du pouvoir tendant à faire croire à l’opinion nationale et internationale que la Constitution du 07 mai 2010, avait des lacunes qu’il conviendrait de corriger à travers une nouvelle Constitution.

« Depuis un certain temps, par tous les canaux de communication, des individus mal intentionnés remettent à l’ordre du jour la rédaction d’une nouvelle constitution au prétexte que celle en vigueur ne serait pas l’émanation du peuple et aurait été adoptée par un organe non élu notamment le Conseil National de Transition. Une aberration, pour qui sait que c’est cette constitution qui a permis l’élection en 2010 et 2015 de l’actuel président de la République et institué l’Assemblée nationale dont le mandat a déjà expiré. Faut-il, dans ces conditions, considérer que les deux mandats du président de la République sont illégitimes et qu’il aurait dirigé le pays en toute illégalité ? », s’interrogent ils.  

Selon Me Frédéric Foromo Loua président de l’organisation Mêmes droits pour tous (MDT).

« Ce raisonnement tendancieux, n’était-il pas plus sage pour lui de renoncer à ses fonctions en dénonçant les conditions d’adoption de la constitution qui régissait en ce temps les Guinéens. Pourquoi avoir usé d’un texte illégitime pour jouir d’une fonction et s’improviser légaliste pour le contester ? », s’interroge à nouveau ce défenseur des droits de l’homme

Tout en annonçant son adhésion totale à la démarche du Front anti-3ème mandat, créé récemment par les acteurs politiques et sociaux, le CODHONM, s’opposera à toute manœuvres tendant à tripatouiller la Constitution pour octroyer un nouveau mandat à Alpha Condé :  

 « Le CODHONM s’inscrivant dans la dynamique du Front National pour la Défense de la Constitution, prend l’engagement de s’opposer farouchement à toute initiative de révision constitutionnelle ou d’adoption d’une nouvelle constitution, et se déclare prêt à toute éventualité dans le strict respect de la loi, en cas de parjure de la part du président », a avertit ce collectif des défenseurs des droits de l’homme.

A noter que cette plateforme est composée des 13 ONG, à savoir, ‘’ Les Mêmes Droits pour Tous (MDT)’’, l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme et du Citoyen (OGDH), l’Association des Victimes, Parents et Amis du 28 septembre 2009 (AVIPA), les Avocats Sans Frontières, l’Alliance Médias pour les Droits de l’homme, la Coordination des Organisations de Défense des Droits de l’Homme, la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale et l’Association des Victimes du Camp Boiro.

Abdoul Wahab  Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.