Haidara (LONAGUI) n’est pas Kabassan (SOGEAC)!

Alpha Condé, sur proposition de son Premier ministre, a relevé, mercredi soir, Lansana Chérif Haïdara, de ses fonctions de Directeur général de la loterie nationale de Guinée (LONAGUI), société de régulation de la loterie en Guinée. Il lui est reproché d’avoir détourné 27 milliards GNF, suite à une inspection d’Etat. L’intéressé est désormais poursuivi devant la justice.

Cette action intervient dans le courant du même mois où un autre cadre, Kabassan Keita, alors patron de la SOGEAC est limogé – sous la pression de l’actionnaire français – puis nommé à la Présidence de la République. Il est pourtant reproché à cet ex DG la soustraction de fonds. En effet, l’Inspection générale d’Etat a vérifié les comptes de l’établissement pour l’exercice 2016, 2017 et les six premiers mois de 2018. Elle rapporte que pendant cette période, Lansana Cherif Haidara, le directeur général, a ordonné des dépenses de plus de 25 milliards GNF, sans pièces justificatives ; et pire, plus de 11 milliards GNF auraient disparu des caisses. Pendant ce temps, Oulaba Kabassan Keita sur qui pèse un détournement de 4 milliards GNF jouit de la protection d’Alpha Condé.

Pour rappel, la Sogeac est une société mixte détenue par l’Etat guinéen (51%) et par les partenaires français (l’Agence Française de développement, l’Aéroport de Paris et la Chambre de Commerce de Bordeaux à hauteur de 49%).

Selon ce qui se raconte, l’homme n’a jamais mangé seul. Il a impliqué de gros bonnets de la Présidence, d’où la protection actuelle dont il bénéficie. Lansana Cherif Haidara n’est donc pas Oulaba Kabassan Keita. Ni en montant volé, ni en cohabitation avec le président. C’est du deux poids, deux mesures. Rien que cela.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.