Hélène Savané, déjà ex DG du Port : un départ qui intrigue

Si on savait le motif approximatif du départ-retour en force de Hawa et de Mamaista à la tête du Port de Conakry, pour Hélène Savané, place aux intrigues, aux commentaires, aux supputations les plus folles. Les motifs de son limogeage subite sont à chercher dans les méandres de la politique guinéenne estiment certains, d’autres y voient un gros complot ourdi.
Ce qui est évident, elle avait hérité d’un brasier qui risquait bien de l’engloutir si elle n’y avait pas pris garde : la concession du Port aux Turcs dont Alpha Condé s’est rendu coupable avec un marché de gré à gré pour 25 ans. Hélène Savané, la nouvelle ex DG du Port a su gérer la patate chaude, grâce au départ du syndicaliste Cheick Touré pour le Parlement. Il y a quelques jours en effet, on évoquait des chances de réussite d’Hélène. Il s’agissait pour elle d’être revenue dans un milieu qu’elle connait bien, pour y avoir été responsable pendant 10 ans, en qualité de directrice générale adjointe. Elle aura vécu dans ce milieu portuaire où elle a tissé un lien très fort. Sous Lansana Conté, elle a dû avoir partagé des doutes et des épreuves mais aussi des  satisfactions et des récompenses.
Hélène Savané était donc bien partie. Mais c’était sans compter sur la sensibilité fatale. Certes, elle n’a ni signé, ni cacheté, mais Hélène y laisse ses plumes. Sans aucune forme de procès. On lui prête des amitiés très sûres avec Halimatou Dalein Diallo et d’ailleurs, il se susurre dans la presse locale que cette ‘’cohabitation malsaine’’ a provoqué un hoquet du côté de Sékhoutouréya. De quoi accélérer le limogeage.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.