Histoire de Burkinabé et de rebelle : « Sorel Bangoura n’a parlé que des faits », tranche l’UFDG

 Lansana Conté était pris comme Bissau-guinéen. Dalein Diallo, un Somalien. Alpha Condé, un Burkinabé. Mais, c’est le cas de l’actuel président qui agace le RPG et tous les faiseurs de rois du régime. On ne devrait pas s’offusquer, jusqu’à trimballer un opposant devant les juges. De toutes les façons, au niveau de l’UFDG, on ne râle pas.

« Nous disons que monsieur Sorel Bangoura, notre candidat de Matam n’a rien dit de mal. Il n’a pas parlé que des faits. Rappelez-vous qu’il y a un arrêt de justice ici qui date de 1971 qui condamne quelqu’un pour un certain fait, il y a aussi sous le régime du Général Lansana Conté, une condamnation qui a frappé quelqu’un. Je pense que les faits historiques sont là et son têtus », a rétorqué Chérif Bah dans la presse locale.

Cette sortie fait suite aux déclarations tribalistes tenues à Kindia après le choix de l’UFDG porté sur Abdoulaye Bah mais dont une certaine coalition, sentant ses intérêts en jeu ne veut pas voir la tête de ce cadre de Dalein Diallo. De toutes les façons, Elie Kamano aussi avait été interpelé pour avoir qualifié Alpha Condé de Burkinabé balafré. Mais, jamais, quelqu’un du RPG n’avait été interpelé pour avoir pris Dalein comme un Somalien. Jugez-en.

 

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.