Hollande quitte l’Elysée: les regrets et amalgames d’Alpha Condé

Il a demandé et obtenu ce qu’il voulait : couper le cordon avec la France. Alpha Condé continue tout de même à verser des larmes de crocodile en exprimant des regrets de voir Hollande s’éloigner de l’Elysée avec un seul mandat, sans rempiler. Alpha Condé se perd donc en conjectures et en emphases qui rappelle si habilement, les attitudes d’un quémandeur insatisfait et inquiet.

Le Président guinéen rend alors hommage au Président français sans suivre l’option d’annoncer qu’il ne se présentera pas au terme de son second et dernier mandat. Il cite trois actes qu’il a posés.

Extrait : « Son intervention au Mali nous a sauvés parce que sans son intervention ça aurait été la catastrophe. La deuxième : lorsqu’on a eu Ebola en Guinée, non seulement il nous a accompagnés, mais il est venu lui-même en Guinée en plein Ebola. Il a été à l’hôpital voir les malades. Le troisième c’est son action relayée par Laurent Fabius et ensuite par Ségolène Royal à la COP21 – une COP engagée à financer 10 Gigawatts, dont 5 par l’Union européenne. » Ce n’est pas tout pour vite se lever à terre. Pour Alpha Condé, Hollande « a toujours montré une grande ouverture avec l’Afrique en traitant l’Afrique en pays majeur et non pas en une attitude paternaliste. »

Problème ! Si ce témoignage se révèle, Alpha Condé se contredit en appelant ses pairs à couper le cordon avec la France. Tenté par un 3è mandat, Alpha Condé aurait souhaité voir François Hollande rempiler. Lui, il sait ce qu’il fait, ce n’est pas le peuple qui lui dicte ce qu’il doit faire, mais le bon sens, le flair du politique. Néanmoins Condé peut continuer à le regretter : « J’aurais souhaité qu’il soit candidat et qu’il ait un nouveau mandat. » Ce souhait doit faire pouffer de rire le Président français sortant.

Que d’amalgames avec Alpha Condé !

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.