« Il est illusoire d’envisager une dépolitisation immédiate de l’armée en Algérie»

Sans la pression populaire, l’armée n’aurait jamais brisé l’alliance qui la liait à Bouteflika, rappelle la chercheuse Louisa Dris-Aït Hamadouche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.