« Il faut changer ce changement en 2015…», dixit Sidya Touré de l’UFR

Alors qu’aucune date n’est annoncée pour la tenue des élections communales et présidentielles, les acteurs politiques guinéens multiplient les rencontres avec la base, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Ceci, pour mobiliser les troupes dans la perspective des prochaines consultations électorales.

Au cours de l’Assemblée générale de son parti à Matam, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a dénoncé les tars du régime et prêche en faveur de l’alternance en 2015.

C’est pourquoi, il a invité les militants et sympathisants de son parti de faire un « vote sanction » contre le président Alpha Condé au cours des élections à venir.

Selon lui, ce régime n’a rien apporté aux guinéens : « Personne n’a gagné quelque chose de ce régime depuis cinq ans. Il n’y a ni eau, ni électricité, ni travail, donc il faut changer ce changement en 2015», a insisté l’ancien Premier ministre de Lansana Conté.

Parlant de l’épidémie Ebola, Sidya Touré, a tout d’abord rappelé qu’Ebola est une réalité en Guinée, avant de dénoncer la mauvaise gestion des fonds alloués à l’épidémie.

« Ebola, est une réalité, mais ils sont entrain de se distribuer les fonds et les véhicules pour la lutte contre épidémie », a insisté le leader de l’UFR qui poursuit sa tournée de prise de contacts avec ses militants dans la région de la Basse Guinée.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.