‘’Il n’a jamais été question que Papa Koly soit président de l’Assemblée nationale’’, révèle le président Alpha Condé

Au cours de sa conférence de presse, ce mercredi 27 Août au Palais Sékhoutouréya, le président Alpha Condé a abordé plusieurs questions de l’actualité nationale. Après avoir passé en vue l’accord politique signé récemment entre pouvoir et opposition dans la perspective des prochaines élections présidentielles, et la situation de l’épidémie Ebola, le numéro un guinéen n’a pas voulu trop commenter le retour manqué de Dadis qui alimente les débats en Guinée.

Le locataire du Palais Sékhoutouréya a tout simplement déclaré : « Je n’ai pas de commentaire à faire sur cette question. Tout ce que je sais c’est que la Côte d’Ivoire est un pays souverain… L’avocat est libre de porter plainte là où il veut. Ce n’est pas mon problème. C’est son problème », a déclaré le président Alpha Condé devant un parterre de journalistes.

S’agissant du cas de l’ancien ministre Papa Koly Kourouma, un de ses ex-alliés lors de la présidentielle de 2010, et proche de Dadis, devenu très critique à l’endroit du régime alors qu’il occupe toujours son poste de Conseiller à la présidence de la République, Alpha Condé a fait des révélations sur son alliance avec le leader du GRUP, dont les relations se sont refroidies ce dernier temps.

« Dans notre accord de 2010, il est dit que la présidence de l’Assemblée nationale est à la Guinée forestière. Le Président de l’Assemblée nationale est de la forêt oui ou non ? Il n’a jamais été question que Papa Koly soit président de l’Assemblée nationale. Ce qui est clair, c’est que c’est lui (Papa Koly Kourouma) qui a demandé à ce qu’il soit ministre de l’Energie et de l’Hydraulique. Le ministre Bah Ousmane peut le témoigner parce qu’il était ce jour avec ce dernier. Pour le reste, je ne commente pas. Parce que je n’ai pas l’habitude de commenter les propos d’un homme politique… », a révèle le numéro un guinéen.

Lors d’une sortie médiatique, Papa Koly Kourouma avait déclaré récemment qu’il était un frustré de la mouvance présidentielle du fait de non respect des certains engagements sur son alliance avec le parti au pouvoir. L’ancien ministre de l’Energie et de l’Hydraulique avait même menacé d’user des tous ses moyens pour faire revenir Dadis en Guinée, après retour manqué du 15 Août dernier.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.