Incitation à la violence : Le Balai Citoyen interpelle le Chef de l’Etat

Face à la montée des discours à caractère ethnique et régional, incitant à la haine et à la violence la Cellule Balai Citoyen met en garde contre des responsables des coordinations régionales de la Basse Guinée et de Haali Poular. Il s’agit d’Elhadj Sekhouna Soumah, Elhadj Saikou Yaya Barry et Elhadj Kabinet Camara.

Selon cette plateforme de la Société civile, les propos tenus récemment par ces sages des coordinations régionales, ne sont pas de nature à favoriser, l’unité nationale, la cohabitation inter-ethnique et la paix qui ont toujours caractérisées les relations humaines et fraternelles entre les différentes communautés depuis des décennies.

« Compte tenu de la fragilité du tissu social et face aux risques que représentent la prolifération de tels propos, le Balai Citoyen invite le Président de la République, le Premier Ministre, le Ministre de la Justice ; le Procureur général près la cour d’appel de Conakry et les procureurs de la république à prendre leurs responsabilités chacun à son niveau pour mettre fin à cette chienlit qui risque d’affecter gravement le tissu social et de  conduire au chaos, a défaut  l’histoire les retiendra comme seuls responsables de dérapages. », lit-on dans un communiqué signé du Directeur Administratif.

 Nul n’est au-dessus des lois dans une République, c’est pourquoi, le Balai Citoyen dans son rôle de veille, d’alerte, d’interpellation et de proposition aux problématiques du pays, informe de son intention désormais de « poursuivre dans l’avenir devant les juridictions compétentes tout responsable de coordination régionale qui se rendra auteur de la tenue des propos divisionnistes, ethnocentriques et  régionalistes. »

Il reste à voir si cet appel de la Cellule Balai Citoyen sera entendu par le Chef de l’Etat, qui n’a pas pour l’instant fait de cette réalité, une réelle préoccupation.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.