Les incohérences et amalgames de Bano Sow

 

L’UFDG souffre de réelles maladies de communication. Chacun et n’importe qui peut parler au nom du parti. Exactement au RPG. C’est ainsi que nous assistons à tout-va à des déclarations et à des contre déclarations. Cela, tant au niveau des forces politiques en alliance qu’à l’interne même de l’UFDG.

En effet, Dalein Diallo avait qualifié la Guinée de pays sauvage. Quelques jours après, un allié du genre Telliano va à contre-courant : « Je vous prie de rester mobilisés, parce que ce que ces marches seront continuelles tant que la justice n’est pas respectée, tant que les droits des citoyens ne sont pas respectés. On va marcher pour montrer à Alpha Condé qu’on n’est pas dans une République sauvage. S’ils ont un gouvernement sauvage, nous, nous ne sommes pas dans une République sauvage. Nous sommes des civilisés », a notamment dit Jean-Marc Telliano.

Comme si cela ne suffisait pas, samedi dernier, au cours de l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG, c’est le tour de Bano Sow de distiller des incohérences et alimenter des amalgames. Contrairement à ce qui se disait jusque-là, Bano, évoquant la mise en place du Cabinet du CFO, estime que Dalein Diallo n’a pas besoin de consulter et mieux,  « C’est une décision qui ne devait pas avoir de commentaires. Il n’a pas à consulter des gens».Une bourde, en somme que Bano devrait épargner au parti, au moment même où une vive polémique s’est installée…

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.