Inimitiés entre GPT et UFR : Don Kass veut pacifier les rapports

Il veut fumer le calumet de la paix avec l’UFR et par ricochet, avec Sydia Touré. Kassory Fofana n’entend plus vivre des inimitiés avec le parti de Sydia Touré. Il l’a fait savoir, lundi dernier dans une émission de grande écoute, à Conakry. « Je n’ai pas de problème avec Sidya Touré. A un moment, des éléments contrôlés ou incontrôlés de son parti se sont attaqués à moi, et mon parti a estimé que cela est inacceptable. Donc ils réagissent à leur tour à ses attaques. Sinon, personne ne m’a entendu réagir à ces attaques », tranche le président de la GPT.

Les deux leaders sont tous deux proches collaborateurs d’Alpha Condé. Et à ce titre, l’UNR de Boubacar Barry Big-up en appellait récemment à ce qu’elle dénomme « intelligence politique » pour permettre « au Président de la République d’être dans un bon environnement ». Pour y arriver, l’UNR, à travers Patrice Camara appellait Sydia Touré et Kassory Fofana à faire preuve de responsabilité dans un climat cohérent. C’est ainsi que le parti de Big-up invite la GPT et l’UNR au « ressaisissement» et accepter de laver le linge sale à la maison.

On ne sait pas trop si cet appel aura été entendu mais seule évidence, entre l’UFR et la GPT, ce n’est vraiment pas le parfait amour. Sydia Touré a dit tout, sinon presque. Surtout, «Ce rôle central dans les malversations… » dont se serait rendu coupable IKS, l’inconstant politique. Après avoir provoqué l’ex Premier ministre à travers médias interposés, celui-ci n’est pas allé par le dos de la cuillère. Une sortie de la cellule com de Kassory Fofana est largement revenue sur le passage de Sydia Touré dans l’administration ivoirienne ainsi que sur son magister à la Primature guinéenne. La paix des braves semble être enclenchée.

Une paix de façade ou pas ? Don Kass, lui affiche une volonté d’en finir avec la guerre des tranchées.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.