Insécurité à Kankan : Deux présumés voleurs tombent dans les filets de la police militaire !

L’insécurité continue de faire grand bruit à Kankan. Ce samedi 29 décembre 2018, deux présumés voleurs ont été arrêtés dans le quartier Kankan-Koura et mis à la disposition des autorités de la police militaire de Kankan. Dans leur témoignage, ils ont  reconnu avoir cambriolé, une cabine téléphonique dudit quartier et emporté plus de dix téléphones portables ainsi que quelques outils d’appareillages électroniques.

Babey Traoré et Mamady Dioubaté, sont les deux présumés voleurs présentés au public ce samedi par le commandant de garnison de la troisième région militaire du camp Soundjata Keita de Kankan. Interrogés, ils n’ont pas nié les faits qui les sont attribués.

« Il est venu me trouver en me disant qu’il a repéré un télé centre au secteur 6 et m’a demandé de l’aider à trouver une Hache. C’est ainsi qu’on s’est rendu au point ciblé. On a défoncé le cadenas de la porte pour nous introduire et prendre les téléphones, des oreillettes Bluetooth et un chargeur baladeur. Comme il faisait nuit, on a décidé de les garder. Le matin on a tout liquidé au prix de 60.0000 fg qu’on a équitablement partagé ».Ont-ils témoigné.

C’est au bout d’une enquête qui aura duré près d’un mois, que la victime Aboubacar Sidiki Touré est parvenu à mettre main sur ses deux présumés malfrats. Il explique.

« Ce sont des voleurs. Ils ont cambriolé mon télé centre. Ça va faire bientôt un mois que j’étais à leur recherche. J’ai demandé à mes collaborateurs de garder le silence et de mener des enquêtes. C’est en questionnant plusieurs personnes dans le quartier  au fur et à mesure qu’on se rapprochait d’eux. Je ne saurais dire exactement le nombre d’appareils que j’ai perdu, mais en tout cas  j’estime avoir perdu au moins sept téléphones branchés et quatre autre que je devaient vendre ». A-t-il relaté.

Pour sa part, l’officier de garnison, commandant Sidibé s’est montré très satisfait de la démarche légale adopter par la victime vis-à-vis de ces présumés cambrioleurs après leur arrestation.

« Je suis très satisfait du comportement de la victime qui nous a envoyé ces deux présumés voleurs. Rien qu’en les voyants, on sent que ce ne sont des enfants de quinze à 16 ans  au plus. Après leur enquête, ils les ont arrêtés. Sans aucune forme de violence, ils les ont conduits vers nous, parce qu’ils ont confiance en nous ». S’est-il félicité.

Enfin, en attendant de connaitre le sort que leur réserve les autorités judiciaires, il faut rappeler que ces deux présumés malfrats, n’ont pas encore atteint l’âge de la majorité.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.