Insécurité à Kankan : Le commandant de garnison militaire monte au créneau !

Des individus mal intentionnés, se font passé pour des militaires, pour  voler des motos à Kankan.  Deux chauffeurs de taxi-moto, la semaine dernière, ont fait les frais de cette pratique. En attendant que les enquêtes n’aboutissent à des résultats fructueux, le commandant de la garnison de la troisième région militaire de Kankan a alerté les citoyens, ce lundi 17 décembre 2018.

En cette  fin d’année qui s’approche, l’insécurité prend de plus en plus place dans la commune urbaine de Kankan. Certains brigands se faisant passer pour des hommes en treillis se sont enfuis avec les motos de plusieurs citoyens. C’est suite à cela, que le commandant Ibrahima Sidibé officié de la garnison de la troisième région militaire de Kankan, a fait cette déclaration.

« Nous savons que des bandits ont pris pour habitude, de porter des uniformes militaires pour s’en prendre aux biens des citoyens. D’après nos remarques, ils opèrent de 19 heures à 22heures. Ils empruntent des taxi-motos, arrivés à la grande porte des camps, ils demandent aux taximètres de les attendre, qu’ils vont chercher leurs sacs de riz. Mais ces derniers ne les revoient plus jamais avec leurs motos. Nous donnons cet information, pour ne pas qu’on dise que c’est les militaires qui sont les complices ».

En outre, il interpelle les autorités et les citoyens sur l’interdiction formelle du port et de la vente des tenus militaire.

« Il faut mettre un terme au port et à la vente des uniformes militaires sur les marchés. C’est là-bas qu’ils vont acheter ces tenues. Ce n’est pas nous qui les offrons. Beaucoup de jeunes  ont des débardeurs ou des complets treillis. En tout cas, on a commencé des opérations de patrouille, pour déshabiller les gens. En ce moment, on a plus de trois sacs remplis d’habits militaire ».

A noter qu’une enquête est en cours par les agents de la garnison militaire pour tenter de mettre main sur ces présumés malfrats, qui use de la tenue militaire pour s’en prendre aux biens des citoyens.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.