Insécurité: Le député Ousmane Gaoual déclare avoir été persécuté à domicile

Au lendemain de sa déclaration au siège de l’UFDG, qualifiée d’offense au Chef de l’Etat, accusant ce dernier d’être l’unique responsable de la disparition du journaliste Chérif Diallo d’Espace TV, suivi de l’agression contre un opérateur économique de la place par le député lui-même, Ousmane Gaoual Diallo, député uninominal de la circonscription de Gaoual déclare avoir été persécuté la nuit dernière à son domicile à Sonfonia.

’’Mon domicile a fait l’objet de tir toute la nuit sans faire de dégât. Heureusement que j’avais été prévenu quelques heures le temps pour moi de quitter mon domicile de SONFONIA avant que les assaillants ne viennent semer la terreur dans le quartier à la recherche me dit-on de mon domicile. Depuis quelques mois je vis anonymement dans ce quartier.’’ a déclaré Ousmane Gaoual Diallo à nos confrères de Conakryactu.net.

Selon le député de la circonscription de Gaoual, c’est aux environs de 2 h du matin que l’attaque a eu lieu : « Un groupe de cinq hommes habillés en tenues militaires étaient à ma recherche et tiraient en l’air devant les domiciles des voisins en vociférant des menaces à mon encontre ‘c’est fini pour Gaoual il est dans notre piège’ visiblement mal préparé et peu renseigné, les assaillants ont commencé à tirer vers 2h ce lundi. » a-t-il dit.

 Malgré les multiples réactions des citoyens qui fustigent le comportement du député, Ousmane Gaoual ne désarme pas : « Je ne suis ni un criminel, encore moyen un fugitif, j’agis en toute transparence et en plein jour. J’assume la totalité de mes déclarations que cela plaise ou non. ’’(…) Ceux qui alimentent faussement le net pour essayer de faire de moi un fugitif ou un criminel se trompent de ma détermination et de mon engagement pour faire de note pays une démocratie vertueuse en matière des libertés fondamentales et des droits humains.’’ a-t-il avertit.
Alors qu’une plainte est déjà déposée au TPI de Dixinn contre le député pour avoir agressé samedi un opérateur économique de la place, Ousmane Gaoual Diallo compte à son tour saisir la justice pour avoir été persécuté à domicile.

’’Mon avocat est saisi pour déposer une plainte contre x dans la journée”, a laissé entendre le député qui pour l’instant reste injoignable.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.