Insécurité : un numéro mis à la disposition des citoyens de Conakry‏

Face à la recrudescence de l’insécurité à Conakry, un numéro, le 631 385 890, vient d’être mis à la disposition des citoyens à composer au cas où ceux-ci se sentent menacés par les malfrats.

Cette ligne ouverte par les services de sécurité notamment la Brigade anticriminalité (BAC) vise à faciliter le partage d’informations entre les populations à la base et la Police sur les présumés bandits, qui sèment la terreur dans la ville depuis plusieurs années.

Malgré la mise en place des barrages nocturnes au niveau des carrefours des routes où la circulation est très dense, les habitants de la capitale guinéenne sont souvent victimes d’attaques. Jeudi soir, c’est le député Ben Youssouf Keïta membre du groupe parlementaire les Libéraux démocrates (opposition) qui en a payé les frais.

Peu après sa rentrée du boulot, des hommes armés ont fait irruption à son domicile dans la banlieue de Conakry. Son véhicule de service et d’autres objets de valeur ont été emportés par les visiteurs indésirables.

Les services de sécurité de leur côté appellent les populations à l’étroite collaboration afin de mettre hors d’état de nuire les malfrats qui les terrorisent. Ce à quoi cette ligne téléphonique est destinée.

À rappeler que dans la nuit du 9 mars deux voleurs de batterie ont été mis aux arrêts par la BAC de Keïtayah alors qu’ils tentaient de dévaliser un garage mécanique dudit quartier relevant de la commune urbaine de Dubreka.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.