Insécurité: qui a tué le patron de la section motard de l’UFDG ?

El hadj Amadou Oury Diallo, président de la grande section motard de l’UFDG a été tué lundi soir à Conakry, alors qu’il rentrait chez lui, à la Cimenterie. Selon le parti, l’homme, originaire de Sannou, à Labé a été abattu par « des individus en uniforme et armés » avec « plusieurs tirs ». Très vite on indexe le pouvoir et on crie à la chasse des opposants.

El hadj Amadou Oury était selon le site officiel du parti, une figure de proue de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo dont il était un proche collaborateur. « Cet assassinat est une nouvelle méthode qu’Alpha Condé et son RPG arc en ciel viennent d’inaugurer pour réduire tous ceux qui leur résistent. Si jusqu’ici les opposants guinéens étaient assassinés seulement à l’occasion des manifestations pacifiques organisées par l’opposition Républicaine, le pouvoir de Mr Alpha Condé procède désormais, à des assassinats ciblés. Il est intolérable que cette communauté internationale continue à se taire alors que des opposants guinéens se font assassiner en Guinée. »

De l’avis du parti, «Cet assassinat est un acte criminel et barbare pas seulement contre Elhadj Amadou Oury Diallo et l’UFDG, mais contre tous les Guinéens qui rêvent d’une Guinée démocratique et juste. Notre peuple n’était pas habitué à ce genre de choses, Alpha Condé et son RPG ont franchi un autre pas. C’est un tournant grave pour la nation toute entière, ce crime ne doit pas rester impuni. »

Sous le choc, le parti promet de punir les auteurs et leurs commanditaires de cet assassinat.

Jeanne Fofana, Kabanews

  1. mongo barry dit

    qu’est ce qu’un parti comme le RPG peut faire à un moteur, renforçons notre lien la guinée est une famille.

Votre adresse email ne sera pas publiée.