Institutions républicaines : la mouvance plaide pour la patience des opposants

La patience des opposants est demandée. Il s’agit en effet de la mise en place des Institutions républicaines (CNC, CES, etc.) Et c’est bien la mouvance qui plaide, par la voix du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Saloum Cissé. Selon ce secrétaire général du RPG qui tente de trouver une excuse avec l’héritage porté par Alpha Condé, « La Guinée a connu une situation particulière cette année avec le problème d’Ebola, parce que la récession financière affecte tous les secteurs que ce soit les programmes politiques d’élection, que ce soit des activités du point de vu infrastructure, etc. »

A son avis, « Si ces activités sont au ralenti et même aux arrêts, la bonne volonté ne suffi pas, il faut que la bonne volonté soit accompagnée des réalités tangibles et bénéfiques. Alors si ce n’est pas par mauvaise volonté de l’opposition, je crois que l’opposition doit observer une certaine patience pour la mise en place des institutions d’une manière graduelle jusqu’à ce toutes les institutions soient mise en place. Mais il faut un peu de patience parce que cela demande des moyens. »

Quitte à savoir si c’est la bonne façon d’interpeller les opposants qui sont manifestement dans leurs droits d’exiger la mise en place des institutions républicaines.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] Institutions républicaines : la mouvance plaide pour la patience des opposants […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.