Interdiction de la marche : Le Général Baffoé affiche une fermeté

Malgré l’interdiction de la marche, l’opposition républicaine compte défier les autorités. Cellou Dalein Diallo et ses pairs envisagent de braver l’interdiction et de protester contre la violation des accords du 08 Août relatifs à l’installation des exécutifs communaux.

Mais le directeur national des compagnies mobiles d’intervention et de la sécurité (CMIS) affiche une fermeté quant au respect de la décision ! Les forces de sécurité ne laisseront pas faire.

« Je voudrais dire qu’il n’ya pas de marche, parce qu’elle est interdite. J’ai reçu une demande de concours de la part des autorités civiles qui interdisent. La demande de concours est valable pour les policiers, je l’ai reçu depuis hier. Donc la marche est interdite. Toute personne qui tenter d’entraver à cette instruction sera dispersée et s’il persiste il sera arrêté et déposé à la justice ou chez le Procureur. », a prévenu le général Ansoumane Baffoé.

Les autorités des communes de Matoto et Dixinn, où les marcheurs devraient traverser, ayant refusé d’autoriser la marche: « Tout regroupement tendant à provoquer une marche ou à empêcher les gens de circuler sera réprimé », a indiqué le contrôleur général de la police qui avertit que ses hommes ne vont pas tolérer

C’est sans doute une journée à haut risque ce mardi à Conakry.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.