Issouffou et Boni à Conakry : cette fois-ci, Dalein attendu à l’aéroport

Le premier baptême de feu de Dalein en qualité de chef de file de l’opposition dont le statut a été voté au Parlement a été raté. C’était lundi, à l’occasion de la visite du président mauritanien à Conakry. Voilà que, quelques, heures après le départ de celui-ci, les présidents Thomas Yayi Boni et Mohamadou Issoufou sont attendus à Conakry, demain, mercredi.

Selon le bureau de presse de la Présidence de la République, cette visite entre dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de fraternité existant entre la République de Guinée et les Républiques sœurs du Niger et du Bénin. Pour le cérémonial d’accueil, certainement, Dalein Diallo sera invité. Comme ce fut le cas lundi. Le chef de file de l’opposition sera certainement de la patrie. Si son absence a été motivée lundi par la tenue d’une conférence de presse de l’opposition dont il est le chef de file, cette fois-ci, il affiche sa volonté de rester parmi les officiels.

« Mais prochainement, ne soyez pas surpris de me voir à l’aéroport comme chef de file de l’opposition dans le protocole d’Etat», dira Dalein Diallo, en conférence de presse. Il reviendra sur les péripéties de son statut, lequel statut, qu’il incarne déjà selon lui. « L’Assemblée nationale a décidé de créer une loi reconnaissant le statut de chef de file et de déterminer sa place dans le protocole d’Etat. La loi a été adoptée et promulguée. Je dis encore, je ne fais pas de politique pour être chef de file de l’opposition mais pour être président de la République. En attendant, j’accepte, je l’étais déjà. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] Issouffou et Boni à Conakry : cette fois-ci, Dalein attendu à l’aéroport […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.