Jeux d’alliances électorales à Kaloum : à quoi joue l’UFR ?

Alliances ou honteux arrangements ? On verra de toutes les couleurs dans les prochains jours. Le jeu politique connaitra en effet une nouvelle configuration. Il se murmure que l’UFR qui crie sous tous les toits à la fraude, aux votes massifs par procuration, etc., s’apprête déjà à nouer des alliances notamment à Kaloum et Dixinn, afin d’assommer des supposés adversaires.

A Kaloum, Sydia Touré joue le jeu du pouvoir pour extorquer la Mairie à Aminata Touré de Kaloum Yigui, celle qui a osé prendre de court le RPG, l’UFR et l’UFDG, entre autres grands partis. Si l’UFDG est peu regardante sur cette Commune, Sydia et Alpha ne semblent point voir cette Mairie leur échapper. Quitte à faire des alliances les plus honteuses. De quoi signer l’entrée définitive de l’UFR dans le giron du RPG, après un ministre au gouvernement, un haut cadre du parti à la BCRG. En s’associant pour combattre Aminata Touré, l’UFR et le RPG prouvent qu’en politique, il n y’a point de morale. Sydia Touré qui se dit transversal n’a fait carton plein qu’à Touba, chez sa communauté.

Désormais, il est bien mal placé pour dénoncer des votes ethniques ou tribalistes. Il est comme tous les autres grands leaders (Alpha et Dalein). Chacun a fait le plein des voix chez soi. Ce qui est pernicieux chez Sydia, c’est bien cette ambiguïté sans cesse dénoncée par Dalein et les autres. Aujourd’hui, le doute se dissipe. Les intérêts sont en jeu à Kaloum : il faut combattre Kaloum yigui en tandem. Le tête-à-tête

a déjà eu lieu apprend-on de la presse locale. Remorquée aux législatives, l’UFR s’apprête encore à opter pour la même démarche. Le temps que Condé en suce le substrat. S’associer donc pour affaiblir Kaloum yigui relève d’un complot. De toutes les façons, il y aura un avant et un après…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.