Joe Bebeto, un député pas comme les autres !

Joe Bebeto entre dans l’histoire de la législature en Guinée. Avec une formation académique très sommaire et siégeant parmi un gotha dit d’hommes de culture, sortis des universités occidentales, ce personnage politique de Dixinn s’est écarté des députés pour enfiler ce qu’il est convenu d’appeler : élu du peuple.

En effet, Joe Bebeto a dit tout haut ce que tous les autres députés pensaient tout bas : l’envolée des prix des produits locaux, ceux qui ne jouissent pas de dénouement, de taxes, de glissement de la monnaie.  Son intervention a fait le tour de la toile. Dans une expression digne d’un élu du peuple, proche de sa collectivité, Joe Bebeto a mis Kassory et ceux qui l’accompagnent dans leurs petits souliers, avec le regard bluffé de certains locataires du Parlement monocolore.

Voici l’extrait qui fait remonter les bretelles du gouvernement dans son ensemble, avec à sa tête, un certain Kassory Fofana : « Vous avez dit que dans deux ans, la Guinée va dépasser la Côte d’Ivoire, aujourd’hui, nos mamans n’arrivent pas à préparer Marakhoulanyi (plat traditionnel léger). Le marché coute énormément cher ! (…). Un Konkoecoûte 80 mille GNF. C’est vrai que la crise sanitaire a fait grimper le transport maritime, un conteneur qui fait 3 500 dollars de la Chine en Guinée est aujourd’hui à 15 mille dollars. Mais le Konkoe ne vient pas dans le conteneur, le kobokobèye (aubergine) ne vient pas dans le conteneur. » Et toc ! La salle se refroidie. Mais, l’élu du RPG de Dixinnn’en a cure.

Sauf que des clairons comme MakaneraKaké veulent le cataloguer : « Joe Bebetoveut que la vie devienne moins chère pour tous les Guinéens. Ça, c’est son niveau. Il n’y a rien de nouveau, le Premier ministre l’a déjà dit dans son discours. Maintenant, quand j’entends Joe Bebeto dire monsieur le Premier ministre, le konköe ne vient pas dans un conteneur, l’aubergine ne vient pas dans un conteneur et que les gens disent qu’il défend le bas peuple, ça fait peur. Si vous dites l’aubergine, le riz, le fonio, poisson, tout doit être moins cher. C’est ceux qui sont dans cette filière que vous avez impactés négativement alors qu’il dit que c’est eux qu’il est en train de défendre. Les gens ont pensé qu’il veut défendre la population alors qu’il veut enfoncer la couche la plus vulnérable, la couche la plus pauvre », lit-on sur média Guinée.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.