Journée internationale de la presse : ‘’les médias jouent un rôle incontournable…’’ (HAC)

A l’instar d’autre pays du monde, la Guinée célèbre ce vendredi 03 Mai, la journée internationale de la presse.

Cette année, le thème retenu est : « Les médias pour la démocratie : journalisme et élections en temps de désinformation».

Un thème qui cadre avec l’idée que la démocratie et la liberté de la presse sont inséparables. Il n’y a pas d’exemple de régime dictatorial qui respecte la liberté de la presse et il n’y a pas non plus de démocratie qui puisse fonctionner sans liberté de la presse. C’est donc un pilier fondamental des valeurs auxquelles nous croyons et pour lesquelles nous nous battons.

En Guinée, la journée sera marquée par plusieurs activités dont l’inauguration des nouveaux locaux de la Maison de la Presse, des ateliers de formation à l’intention des journalistes  et des tables rondes portant sur le rôle des médias et la responsabilité des journalistes dans l’exercice de leur fonction.

Dans une déclaration conjointe, les associations de presse ont attiré l’attention du gouvernement sur la nécessité pour la presse guinéenne  de rattraper son retard infrastructurel à l’image de beaucoup de pays de la sous-région à travers la construction d’une Maison de la presse digne de nom.  

A l’occasion de la cérémonie commémorative de cette journée internationale de la presse, la Haute Autorité de Communication a tenu à rappeler le rôle des médias dans la démocratisation de notre pays :

Pour Mme Hawa Camille Camara, « Les médias jouent un rôle incontournable, ce rôle consiste à défendre les principes fondamentaux de la démocratie et de l’état de droit, à faciliter le bon déroulement du processus électoral, à bien informer les citoyens pour permettre de faire un choix juste et responsable »

La représente de la Présidente de la HAC à cette cérémonie a toutefois regretté «  la multiplication des poursuites judiciaires contre les journalistes, dont certaines semblent contre productives, les atteintes aux règles déontologiques et aux principes fondamentaux du journalisme, le caractère partisan et partial de certains médias, la précarité des entreprises de presse, la faiblesse de la formation de nombreux journaliste. »

Face au dérapage, la Commissaire de la HAC a également invité les journalistes à plus de responsabilité dans le traitement et la diffusion de l’information.

A noter que la cérémonie commémorative a été rehaussée par la présence du ministre de la Communication, Amara Somparé, qui a présidé la cérémonie d’inauguration de la nouvelle Maison de la presse à Kipé Dadyah, dans la Commune de Ratoma. 

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.