Journée mouvementée ce mardi à Conakry

Ce mardi 11 Août, il est difficile de circuler à Conakry. Et pour cause, la capitale guinéenne reste très mouvementée suite à l’arrestation du député de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo, qui a passé sa première nuit en prison et la Convention nationale du RPG-Arc-en-ciel, qui se tient au Palais du peuple.

Cette arrestation a suscité la colère des jeunes de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa, qui ont barricadé la route et brûlé de pneus par endroits dans la matinée, empêchant le déroulement normal des activités sur le long de la route ‘’Le prince’’. Une situation qui a perturbé la circulation, obligeant certains automobilistes à se rabattre sur l’autoroute Fidèle Castro ou sur l’axe Lambandji-Kipé-Taouyah-Dixinn, où il y avaient des bouchons dans la matinée.

A cause des embouteillages et la rareté des taxis, beaucoup de travailleurs n’ont pu rallier leurs lieux de travail, surtout ceux du Centre ville de Kaloum, centre administratif de Conakry.

L’incarcération du député a amené son parti, l’UFDG, a tenir une réunion de crise afin d’adopter une position face à la nouvelle situation. Au terme de la rencontre, l’UFDG appelle à une journée ville morte le mercredi 12 Août à Conakry. En plus, les députés de l’UFDG comptent aller se faire prisonniers demain à la Maison centrale de Conakry pour apporter leur solidarité à leur collègue.

Au même moment, les militants du RPG-Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, tentent de faire une démonstration de force à l’occasion de la clôture ce mardi, de la Convention nationale du parti qui va aboutir au choix du candidat Alpha Condé à l’élection présidentielle du 11 octobre, dont il a lui-même, entériné cette date par un décret lu lundi soir sur les ondes des médias d’Etat.

Le président Alpha Condé, qui est candidat à sa propre succession est attendu au Palais du peuple pour la clôture des trois jours des travaux de la Convention nationale du RPG-Arc-en-ciel et pour être investi candidat à la présidentielle du 11 octobre prochain.

Pendant ce temps, l’opposition tient sa conférence de presse à la Maison commune des journalistes pour réagir à la situation politique actuelle du pays et en particulier, à la convocation du corps électoral pour le 11 octobre prochain, au même où il y a un blocage politique.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.