Journée ville morte : Aboubacar Sylla dément l’UFR

La décision de la journée ville morte n’était pas une décision unilatérale, assure porte parole de l’opposition qui dément l’UFR de Sidya Touré qui s’est désolidarisé du mot d’ordre.

Tirant les leçons de la journée, Aboubacar Sylla, rappelle que l’UFR a bel est bien été représenté à cette réunion de l’opposition.

« J’ai entendu dire que c’était une décision unilatérale, que l’UFR n’était  pas associé.  Je  ne suis pas d’accord avec cette affirmation. J’étais présent à cette réunion ou l’UFR était effectivement représenté notamment par son porte parole Mohamed Tall. Et cette décision de faire de la journée du 17  aout une journée ville morte a été prise à l’unanimité. En fait ce n’est parce qu’il n’ya pas eu de concertation mais c’est parce que tout simplement l’UFR a estimé qu’organiser une manifestation à 4 ou 5 jours de sa convention pouvait  interférer ou avoir des effets négatifs sur sa convention. Et le parti est parfaitement en  droit de participer  ou non à des manifestations de l’opposition. A l’opposition républicaine nous n’avons pas le style de la pensée unique, chaque parti est indépendant et décide volontairement de se conformer aux décisions que nous prenons au sein de cette opposition » a laissé entendre le leader de l’Union des Forces du Changement (UFC).

A noter le mot d’ordre de la journée ville morte a été peu suivi ce mardi à Conakry. A ce propos, Aboubacar Sylla rappelle que l’objectif n’est pas de faire des manifestations pour le simple plaisir de le faire.

« Nous manifestons lorsqu’il y’a un désaccord, lorsque tous les recours sont épuisés. L’objectif donc de cette journée est d’attirer les autorités sur le fait que la gouvernance qui est exercée dans le pays ne  convient pas à tout le monde. C’est pour les amener donc à faire les inflexions nécessaires afin que la Guinée entre dans le cercle des Nations disposant de processus électoraux, transparents et crédibles,  pour que les élections ne connaissent des lendemains qui dégénèrent en  conflits et de contentieux de tout genre. » a expliqué Aboubacar Sylla chez nos confrères de Guineenews.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.