Justice : Un cadre de l’UFDG visé par une plainte

Soryah Bangoura, Secrétaire Fédéral de l’UFDG de Matam, qui veut conquérir la Maire dans cette commune est dans le collimateur de la justice.

Il avait été convoqué par la Directeur de la police judiciaire ce jeudi, mais son audition est reportée pour lundi 27 Août prochain.

Le  mis en cause est reproché d’avoir tenu des propos accusant le Président Alpha Condé d’être impliqué dans l’agression portugaise de 1970, l’attaque rebelle de 2 000 contre la Guinée, et d’avoir mis une machine contre les communautés peulhs et soussous, lors de l’assemblée générale de l’UFDG, samedi dernier.

Interrogé sur ces accusations, Soryah Bangoura, a réitéré ses propos sans langue de bois :

« C’est la machine mise en place par Alpha Condé contre certaines communautés, notamment les sousous et les peulhs. », lâche-t-il chez nos confrères d’Africaguinee.com

Alors qu’il confirme sa disponibilité à se présenter lundi devant le DPJ, le candidat de l’UFDG pour la Mairie de Matam justifie ses propos :

« Si on dit qu’Alpha Condé le panafricaniste n’est pas guinéen, c’est parce que le rôle qu’il joue, n’est pas digne du premier magistrat d’un Etat. Sa politique c’est de  diviser pour régner, alors qu’aujourd’hui nous sommes dans une situation de pillage de nos ressources. Un guinéen ne peut pas du tout agir comme ça. C’est ce que j’ai fustigé »,  se justifie-t-il.

 Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.