Kabiné Komara : l’ex Premier ministre avait renoncé à son salaire

Pourquoi Kabiné Komara, l’ancien Premier ministre sous la junte, dirigée par Dadis Camara avait-il renoncé à son salaire pour se rabattre presque exclusivement sur l’appui de sa famille afin de subvenir à des charges de l’Etat ?  C’est un comportement singulier que les Guinéens dans leur majorité viennent de découvrir chez Kabiné Komara. Atypique, humble, à la limite gâteux, l’ex PM, dix ans après son passage à la Primature, revient avec nos confrères de Guinée news, sur le motif de sa renonciation au salaire en sa qualité de Premier ministre.

Extrait : « Comme je l’ai dit plus haut, je n’ai jamais posé comme priorité la satisfaction d’un quelconque besoin matériel ou financier pour assumer ma mission surtout quand il m’est apparu que des personnes pouvaient m’attendre au tournant pour m’exiger des contreparties en terme de mise en œuvre de certaines règles que je voulais introduire dans la gestion des deniers publics.C’est ainsi que je n’ai jamais accepté de logement de fonction, de mobilier. Je me suis abstenu de marchander toute rémunération salariale pour me permettre d’inspirer et de faire partager certaines des réformes difficiles à faire accepter au moment où beaucoup pensaient que c’est l’occasion ou jamais d’être à l’abri du besoin de quelque manière que ce soit. »

Kabiné Komara témoigne d’ailleurs qu’il même été amené à vendre sa deuxième maison sise à  Coleah à côté de l’abattoir pour pouvoir faire face à une grande partie des multiples charges imposées par la fonction. « Je dois avouer que j’ai été aidé en cela par ma chère épouse et mes enfants qui ont partagé avec moi ce sacrifice. Je crois plutôt que ce fut pour moi, la meilleure façon de payer une partie de mes dettes à ce pays qui m’a tout donné y compris l’enseignement gratuit de la première année de l’école primaire à la dernière année de l’Université. »

Kabiné Komara, à sa prise de fonction, après Jean-Marie Doré avait même « demandé publiquement à être audité afin d’éviter tout amalgame ». Contrairement à ce qu’on pense de lui, il était quand même culotté, non ? Sacré patriotisme !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.