Kaloum : La mairie n’a pas autorisé la marche des défenseurs des droits de l’homme

Malgré les multiples appels des acteurs politiques et sociaux dénonçant la violation des lois de la République, les autorités guinéennes maintiennent la décision d’interdire toute manifestation politique et sociale.

Alors que les défenseurs des droits de l’homme avaient projeté une marche pacifique le jeudi 06 décembre à Kaloum, la Marie vient de répondre aux organisateurs de cette marche.

Dans un courrier signé du Secrétaire général, dont Kababachir.com détient une copie, la Mairie de Kaloum n’a pas autorisé cette marche. Raison évoquée par les autorités municipales, ‘’les travaux d’aménagement de la voirie urbaine qui sont en cours actuellement par les techniciens du ministère en charge des travaux publics et l’Aménagement du territoire et les actions entreprises par les quartiers et les secteurs dans le cadre des opérations de déguerpissements des trottoirs’’ ne militent pas en faveur d’une manifestation.

Or, selon Me Hamidou Barry, avocat à la Cour, cette marche pacifique qui devrait partir du rond point du Port Autonome de Conakry en passant par le ministère de la Justice pour se terminer au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, concerne une vingtaine d’ONG de défense des droits de l’homme. La démarche vise à dénoncer les violations des lois de la République et exiger une justice  équitable à tous les guinéens.

Voici le courrier réponse de la Mairie de Kaloum qui n’a pas voulu autoriser cette marche pacifique des défenseurs des droits de l’homme/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.