Kaloum Yigui 2018 : Aminata Touré, déjà dans la posture de Maire

« La première chose qu’on va faire, c’est de créer un centre d’écoute où des gens seront là pour écouter les populations en détresse parce que les populations de Kaloum sont vraiment en détresse. Nous avons des mères de famille et des jeunes qui ne travaillent pas. »

Manifestement, Aminata Touré est dans son manteau de nouveau Maire de Kaloum, cette circonscription tant convoitée. Elle renvoie en elle l’espoir d’une renaissance. Déjà, le constat qu’elle pose est sans équivoque : « C’est très regrettable de voir des gens à 10 heures du matin dans les cafés ou qui sont en train de jouer au PMU. » A ce titre, « Je pense que la priorité d’abord, c’est de se rapprocher de ces jeunes et de savoir comment les aider, comment trouver de l’emploi pour eux.Parmi ces jeunes, il y a beaucoup qui sont diplômés mais qui sont au chômage. Ensuite, il y a des jeunes qui sont réellement pas du tout formés et qui n’ont aucune base. »

Kaloum Yigui entend donc « créer les grands centres d’ateliers bien équipés où nous formerions des maçons qualifiés, des électriciens, des plombiers pour les mettre sur les marchés de l’emploi parce que vous n’êtes pas sans savoir que toutes ces grandes sociétés ont leur base à Kaloum y compris moi-même ma société. » Aminata Touré dont l’aura perturbe déjà le sommeil du RPG estime qu’avec une vingtaine de sociétés, des jeunes de Kaloum pourront trouver du boulot.  Kaloum Yigui n’oublie pas non plus ces nombreuses femme : « Elles sont des braves et courageuses. Ce sont elles que vous voyez se lever à 4 heures du matin pour aller dans les marchés chercher de quoi manger.Donc, ce qu’il faut pour ces femmes, il faut les organiser et essayer de les aider à évoluer. Pour ça aussi, il faut être à l’écoute des populations. » Pour désengorger Kaloum, « Il faut penser construire des garages, des parkings géants où on pourrait parquer au moins 500 à 1000 véhicules.A partir de là, il faudrait également avoir un petit réseau de transport léger pour ces jeunes de Kaloum dans le but de transporter les gens vers leurs boulots. »

A côté de cela, KaloumYigui trouve qu’il y a un besoin de marchés pas tentaculaires qui obstruent les artères.  Bref, « Il faut changer les conditions de vie des populations de Kaloum», tranche-t-on dans la presse locale.Pour sa part en tout cas, Aminata Touré s’attèle à cela. Avec conviction et détermination. Elle porte ombrage aux affidés du parti au pouvoir. Mais, elle n’en a cure. La Mairie est à portée des mains ! On croise les doigts.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.