Kankan : A la découverte du centre de traitement épidémiologique !

Au sein de l’hôpital régional de Kankan il existe un centre dédié au traitement des infections à titre pathologique et épidémiologique. C’est un espace crée à l’initiative du gouvernement guinéens et grâce à l’appui de plusieurs partenaires techniques et financiers, après le passage de la crise épidémiologique à virus Ebola, pour prévenir et répondre à tout les risque du genre à l’avenir dans la circonscription de Kankan.

Situé à quelques pas de la pharmacie dans l’enceinte de l’hôpital régional, ce centre de traitement des épidémies de Kankan, a été construit et équipé suite au passage de la maladie à virus Ebola. Il est géré par une équipe de plusieurs médecins spécialistes en maladies infectieuses et épidémiologiques.

« Ce centre accueille chaque jour des patients souffrants des maladies à potentielle épidémiologique. On reçoit fréquemment des cas de méningite, de fièvre jaune, de tétanos néonatal et tant d’autres ». Nous a affirmé Docteur Sékou Condé qui en est le chef de centre.

Poursuivant son intervention, il nous a aussi précisé le fonctionnement de ce centre au sein de l’hôpital régional. « Ce centre fonctionne de deux manières en deux temps. Il n’y a un temps d’accalmie et un temps actif. Le temps dit actif, c’est quand nous sommes en période d’épidémie. En ce moment on reçoit beaucoup de patients souffrant d’épidémie. Actuellement, nous sommes en période d’accalmie, donc nous évoluons comme un service normal infectieux,  c’est-à-dire un service de médecine interne de l’hôpital régional ».

Pour ce qui est de la prise en charge des malades, il ajoute que : « c’est le gouvernement guinéen à travers l’agence nationale de sécurité sanitaire, qui vient en appui. Des médicaments sont donnés gratuitement aux patients de maladies à caractère épidémique. Cependant, il y a aussi des cas spécifiques où ce sont les patients qui s’occupent des frais ».  

Pour clore ce court entretien, il a invité les populations, à se hâter vers ce centre pour toutes leurs questions et préoccupations épidémiologique.

« Ce centre est là ouvert pour les malades. Pour tout cas d’épidémie, il faut se diriger vers nous. Nous sommes là aussi disponible pour toute la population ».

Enfin, il faut préciser que par le biais des partenaires techniques et financiers, des centres du même genre, ont été réalisés dans les 33 préfectures du pays ainsi que dans la zone spéciale de Conakry.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.