Kankan : Après la suspension du mot d’ordre de grève, les citoyens réagissent !

Le bras de fer qui opposait les syndicalistes de l’inter centrale CNTG/USTG et les autorités du pays a connu une trêve depuis hier, les citoyens de Kankan semblent être partagés entre doutes, espoir et amertume.

Chez les fonctionnaires de l’Etat par exemple, cette suspension de la grève générale est considérée comme une « petite victoire ». Car le syndicat aurait obtenu gain de cause à propos de 12 sur les 13 points de négociation. Et surtout l’application de la nouvelle grille salariale des fonctionnaires qui pourrait augmenter les salaires reste la principale consolation même si pour beaucoup, comme Aboubacar Oumar Barry, enseignant chercheur à l’université de Kankan, « il faut attendre de voir la réalisation des promesses ».

Pour Paulia Ibrahima Kalil, chef service recherche de cette même université, la suspension de la grève jusqu’à nouvel ordre, serrait une stratégie pour permettre aux citoyens de souffler un peu surtout pour les concitoyens qui vivent au quotidien. Il dit je cite « pour mieux sauter, il faut du recul. Nous allons repartir en grève si les autorités ne respectent pas leurs paroles»  

Du côté des commerçants, transporteurs autres services du secteur informel, on parle plutôt de déception car le prix du carburant à la pompe n’a connu aucune baisse.

C’est le cas de Condé Amine, directeur de L’UNI HOTEL de Kankan, il nous explique son regret face à la situation, même s’il ne  se désolidarise pas pour autant des fonctionnaires « c’est à ma grande surprise que j’apprends que la grève est suspendue sans la baisse du prix du carburant. Sachant que cette réduction du prix du carburant aurait été la solution pour tout le monde. Les marchands démuniraient les prix de leurs produits, car les transporteurs auraient fait pareil sur le coût du transport et nous les hôteliers dans tout ça, on aurait pu nous faire économiser plus sur nos multiples achats de carburant, mais comme le salaire des fonctionnaires sera revu à la  hausse les jours à venir, alors on espère »

En attendant la suite des évènements, il faut retenir que les fonctionnaires à Kankan s’attendent à une répercussion positive de ces négociations sur leurs prochains salaires.  

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.