KANKAN : Baccalauréats (BAC) 2019, les dés ont été lancés !

Après le CEP et le BEPC les semaines dernières, le lancement officiel des épreuves du Baccalauréat unique session 2019 a été effectué ce lundi 15 juillet 2019 sur toute l’étendue du territoire national, et la circonscription éducative de Kankan n’a pas fait exception à la règle.
C’est le lycée régional Almamy Samory Touré, situé dans le quartier briqueterie qui a servi de cadre pour le lancement des épreuves. C’était en présence des autorités éducatives et administratives de la Région de Kankan.

Cette année, ils sont au total plus de 9900 candidats, concernés par ces épreuves du Baccalauréat unique session 2019, à Kankan.

« Le nombre de candidats cette année dans la région de Kankan, s’élève à 9901candidats dont 2372 filles, ils sont repartis entre 23 centres. A cet effet 304 salles sont utilisées et 608 surveillants y sont déployés, deux agents des forces de l’ordre également sont présent et un agent de santé. On a même reçu des médicaments de Conakry pour cette circonstance», Nous a assuré Famoro Keita, inspecteur régionale de l’éducation.

Poursuivant, il rappelle les mauvaises notes qui ont émaillé le déroulement des précédents examens, ceux du CEPE et du BEPC  notamment dans sa zone de juridiction.

« Pour ces épreuves du BAC, tout se passe comme on espère. Mais, à Kérouané et à Kankan, lors de l’examen d’entrée en 7ème Année, des surveillants ont été éliminés avec des téléphones et certains candidats pour une affaire de voile, à Siguiri ». A-t-il précisé.

Et puis en sa qualité de superviseur général, dépêché par le ministère de l’éducation dans le cadre de la tenue des examens nationaux à Kankan, Morlaye yattara, inspecteur générale adjoint, chargé de l’enseignement fondamentale, n’a pas manquer de réaffirmer  le même mot d’ordre de Tolérance Zéro.

« Kankan a toujours sauvé l’honneur du système éducatif guinéen. Je souhaiterais que ça soit au niveau des surveillants, ou des candidats, que les mêmes règlements généraux soient respectés dans toute sa rigueur. LA TOLERANE ZERO doit être renforcée. La loi est au dessus de tout le monde. Celui qui se fait éliminé, ne s’en prendra qu’à lui-même. Parce qu’en ne respectant pas les textes, les instructions officielles donné par le département, on se verra renvoyer du centre». A-t-il mis en garde.

A rappeler que ces épreuves de baccalauréat se poursuivent jusqu’au samedi 20 juillet 2019.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.