Kankan : cinq (5) jeunes arrêtés dans l’assassinat du jeune élève de 17 ans, nient les faits !

Rétropédalage dans l’affaire d’assassinat du jeune Ibrahima Sory Diallo. Cet élève de 17 ans en classe de 10e année, a été poignardé à mort par un groupe de jeune qui tentait de voler une moto au quartier Heremakono 2, c’est dans la nuit du vendredi 22 mai 2020 que s’est déroulé l’acte. Quelques jours après ce meurtre, cinq (5) jeunes dont l’âge varie entre 20 à 25 ans ont été mis aux arrêts par la gendarmerie de brigade de recherche de Kankan, pour être auditionnés. A tour de rôle, ils ont tous nié, les faits d’assassinat qui leur sont reprochés. 

Mamady Bamba, assure qu’il n’a pas poignardé la victime, tandis qu’il est présenté comme le principal présumé assassin:

 « Ce n’est pas moi qui ai poignardé Ibrahima Sory Diallo, et je ne sais pas celui qui l’a poignardé. Voici comment l’action s’est passée : ils sont partis nous trouver à la maison, on était entrain de faire du thé, ils ont demandé qui est Amadou, Amadou a répondu, soudain ils l’on prit et jeté par terre avec la chaise sur laquelle il était assis. Après, ils ont commencé à nous jeter des projectiles, donc, nous on a couru et nous sommes rentrés dans la maison, ensuite refermer la porte. Ils sont venu défoncés cette porte, on a pu sortir en courant pour rester dans la concession  » A-t-il dit.

Plus loin dans ses propos, il indique qu’il était avec son père, lorsqu’il a apprit que le jeune Ibrahima Sory Diallo a été poignardé :

« C’est de là-bas, on a entendu que quelqu’un a été poignardé, et lieu où la personne a été poignardée, est un peu loin de là nous on était. Tout le monde m’accuse, mais ce n’est pas moi le coupable, ce n’est pas moi aussi qui détenais le couteau. Le père de la victime est venu chez nous, pour dire à mon père, que j’ai poignardé son fils, j’étais arrêté sous la véranda, mon père était étonné.  Le père de la victime lui a dit de partir avec lui à l’hôpital, donc ils sont partis, moi je suis resté à la maison, lorsqu’ils sont revenus, ils ont qu’il a été poignardé au dos, dans leurs explications aussi ils ont dit qu’il a été poignardé de la poitrine au ventre. Moi je ne sais pas comment même il a été poignardé, et je ne sais pas pourquoi mon nom ne cesse de revenir dans les propos des gens,  celui qui a été poignardé je le connaissais, mais il n’y avait aucun antécédent entre nous, je joue aux jeux du hasard on joue la journée dans la cours d’école, tout le quartier sait que moi je ne fais pas de palabre, les gens disent même que je suis trop calme » A-t-il dit.

Ces cinq (5) jeunes seront prochainement présentés à un juge, puisqu’ils sont accusés d’avoir participé à l’assassinat du jeune, Ibrahima Sory Diallo, âgé de 17 ans, en classe de 10ème année.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant de Kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.