Kankan : Des jeunes manifestent contre la poussière sur la nationale Kankan-Kissidougou !

A l’orée de la tournée présidentielle du chef de l’Etat qui vient de s’achever dans la région administrative de Kankan, la réparation des routes étaient, l’une des préoccupations majeures des citoyens de la commune urbaine de Kankan. Très tôt dans la matinée de ce mardi 11 décembre, plusieurs jeunes résidents du quartier Bordo, ont érigé des barricades sur la route nationale Kankan-Kissidougou. Il s’agissait pour eux de se faire entendre et attiré l’attention des autorités sur les travaux de réhabilitation de cette route, bloquée depuis plusieurs années. Il a fallut l’intervention de l’honorable député uninominale de Kankan  Sékouba Konaté pour apaiser la situation.

Cela fait plusieurs années que les citoyens du quartier Bordo, se plaignent de ses interminables travaux de réhabilitation sur la nationale Kankan-Kissidougou  qui longe ledit quartier. Un jour après le départ du président de la république, les riverains qui vivent en bordure de cette route  exposés aux nuages de poussière, ont exprimé leurs ras-le-bol, aux autorités et ont momentanément bloqué la circulation.

A défaut de pouvoir finaliser ces travaux de butinage, ils exigent de ces derniers, de prendre leurs responsabilité pour assurer un arrosage régulier sur le long du trajet. Adama Diawara est l’un des nombreux jeunes manifestants de Bordo.

« En tout cas nous sommes fatigués dans le quartier. Les femmes sont fatiguées, les élèves aussi sont fatigués surtout les lycéens qui sont obligé de mettre leurs tenues blancs dans le sac avant de marcher sur cette route. Les manguiers d’à côté refusent même de donner des fruits. A cause de la poussière, on ne peut même acheter les aliments au bord de la route. Le président était là, mais dans son discours, en aucun cas, il n’a évoqué ça. On ne peut pas supporter ça. Il faut qu’ils arrosent ici nuit et jour, s’ils sont incapables de goudronner ». S’est-il indigné.

L’Honorable Sekouba Konate, après avoir réussi une médiation avec ces jeunes manifestants, exprime toute sa déception face à l’inaction des autorités pour mettre fin au calvaire que vit au quotidien, ces riverain.

« Mon constat est vraiment, un constat de déception. Je suis déçu de l’administration générale.  Si il ya de la volonté, de la société Kaba Guiter, et du gouvernement, je ne vois pas ce qui pourrait retarder ce projet. On savait pertinemment que quand la saison sèche se pointerait, la poussière se propagerait. Pour tout vous dire, ce retard des travaux jusqu’à maintenant ne m’a pas plu ». S’est-il alarmé.  

Enfin il faut préciser qu’ils étaient des centaines de jeunes, à réclamer l’arrosage de cette route principale Kankan-Kissidougou, pour lutter contre la propagation de la poussière.        

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.